Marions-nous !

 

Mon amour, marions-nous

Un beau jour de juillet.

Tu es belle, ô colombe en robe de mariée.

Le miroir te révèle deux ailes blanches dressées.

La joie m'inonde de voir ton image floutée.

À mes pieds grondent deux larmes perlées.

Dans un jour, peut-être et pour l'éternité,

Notre amour sera marqué dans un anneau doré.

Nous irons aux Seychelles comme deux jeunes fiancés,

Main dans la main, mot d'amour à l'oreille et rêves en réalité.

Dans mes yeux, dans dix ans, tu tiendras notre bébé...

Bébé.

Mariage.

Mariage.

A mes pieds gronde un torrent d'amers regrets.

 

Mon amour, notre amour

Reste pieds et poings liés.

Crions cet amour au monde qui n'en veut pas !

Crions cet amour à l'église et à la loi.

Aujourd'hui un torrent de manifestants que ça ne regarde pas,

Main dans la main, nous refusent la liberté

De porter deux robes de mariée.