L'écriture c'est pas seulement des mots enchaînés, des belles métaphores. L'écriture c'est une pensée, quelque chose à dire. C'est parfois le fruit d'une réflexion profonde et longue, harassante et torturée. J'écris plus en réfléchissant qu'en noircissant des pages. L'écriture c'est la peur, l'amour. Les sentiments violents qui émanent de ces deux corps qui échangent. L'un dicte, l'autre ressent. L'écriture, c'est toujours des erreurs, des pages blanches, des pages déchirées et brûlées. Il y a plus d'erreurs que de mots, plus d'oublis que de rameaux. Quand tu me lis, lecteur, détruis les murs de papier et d'encre. Libère alors tes ressentiments, tes réflexions, ton sens critique. Ne lis plus de gauche à droite, noir sur blanc. Pense, en multicolore.